Le plus petit baiser jamais recensé de Mathias Malzieu

Comme tout le monde il m’arrive de lire des livres. En fait, vu que j’ai une heure de transport pour aller au travail, je lis pas mal de livres. J’aime toutes sortes de romans (sauf les policiers). Quand j’ai vu récemment que Mathias Malzieu sortait un nouveau livre j’étais très contente car j’avais déjà lu la mécanique du choeur et maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi et j’avais beaucoup aimé. Je trouve son style très poétique (vous reconnaîtrez très bien ce style si comme moi vous avez aussi écouté Dionysos) et onirique, non sans rappeler l’univers de Tim Burton.

Voici le synopsis (ce sera bien mieux présenté que si c’est moi qui vous fait un résumé) :

Un inventeur-dépressif rencontre une fille qui disparaît quand on l’embrasse. Alors qu’ils échangent le plus petit baiser jamais recensé, elle se volatilise d’un coup. Aidé d’un détective à la retraite et d’un perroquet hors du commun, l’inventeur se lance alors à la recherche de celle qui « fait pousser des roses dans le trou d’obus qui lui sert de cœur ». Ces deux grands brûlés de l’amour sauront-ils affronter leurs peurs pour vivre leur histoire ? Le plus petit baiser jamais recensé, est un vrai faux polar romantique. Suite métaphorique de La Mécanique du cœur, ce roman teinté de mélancolie regorge de gourmandise explosive. Comme si Amélie Poulain dansait le rock’n’roll et croisait le Petit Prince avec un verre de whisky.

Ce que j’en ai pensé ? Mathias reste fidèle à son style et son univers. Cela dit peut-être un peu trop, à force de faire des métaphores, le style est un peu lourd parfois. Ce sera l’unique reproche que je pourrais lui faire car sinon j’ai beaucoup aimé l’histoire qui ressemble à un compte de fée rock’n’roll. Je ne sais pas si c’était fait exprès mais j’ai noté quelques allusions à ses précédents romans (ceux que j’ai lu en tout cas), on pourrait facilement penser que tous ses romans représentent les mêmes personnages dans des univers parallèles, j’aime cette continuité dans sa narration. Je ne suis pas forcément la meilleure placée en critique littéraire mais j’ai trouvé que ce roman offre un joli moment d’évasion avec ce côté gourmand que l’on trouve tout au long du roman et c’est d’ailleurs pour cette raison que vous pouvez voir ces jolis chocolats sur mes photos, puisqu’à l’occasion de la sortie du livre une collaboration a été faite avec la maison Hugo et Victor et a donné naissance à ces bouchées acidulées, croquantes et chocolatées (rien que ça mais c’était tellement bon que j’ai du me battre avec mon homme pour pouvoir en manger quelques un). Pour faire honneur à l’auteur, j’ai décidé de m’amuser un peu et comme les mots ce n’est pas mon point fort j’ai utilisé les images.

Posted in Un peu de culture and tagged , , , , . Bookmark the permalink. RSS feed for this post. Leave a trackback.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Abonnez-vous à ce blog par email.

    Entrez votre adresse email pour recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

  • Suivez moi !



  • Instagram

    Instagram did not return a 200.

    Suivez moi sur instagram

  • Most read

  • Catégories

Swedish Greys - a WordPress theme from Nordic Themepark.